Obilog - Logiciel GPAO / ERP

Faut-il passer à la Supply chain collaborative ?

3 octobre 2016

La Supply Chain étendue, ou supply chain collaborative, consiste à améliorer la gestion des flux de la matière première au produit fini en partageant avec ses partenaires, fournisseurs et clients, l’information de l’ensemble de la chaîne logistique. Elle permet de centraliser les informations et éviter d’avoir des doublons de données, parfois contradictoires.

En quoi consiste la Supply Chain collaborative ?

La Supply Chain étendue vise à améliorer la gestion des flux de la matière première au produit fini en partageant avec ses partenaires, fournisseurs et clients, l’information de l’ensemble de la chaîne logistique. Elle permet de centraliser les informations et éviter d’avoir des doublons de données, parfois contradictoires.

L’idée est donc de fluidifier les flux d’information afin d’optimiser l’efficacité de travail, les coûts de gestion et la satisfaction client. En rendant plus efficace le processus de décision, elle permet d’éviter d’avoir à corriger les mauvais choix. De nombreuses initiatives de collaboration ont été mises en place depuis les années 1980.

4 niveaux de collaboration

La Supply chain est souvent gérée selon plusieurs niveaux de collaboration pouvant être catégorisés en 4 types :

- Collaboration stratégique : elle s’articule autour des intérêts stratégiques des parties prenantes, notamment sur la chaîne logistique pilotée en commun, les développements de produits ou la gestion du travail interservices.

- Collaboration décisionnelle : elle se situe au niveau des prises de décisions mutuelles entre le client et le fournisseur, comme la gestion partagée des approvisionnements, des plateformes de distribution, etc.

- Collaboration transactionnelle : elle consiste à améliorer l’efficacité des transactions inter-entreprises (échanges de documents via un système EDI, commandes, avis d’expéditions, factures, etc.), pré-facturation.

- Collaboration informationnelle : elle vise à partager l’information, les prévisions, les ventes réalisées, les capacités de production du fournisseur.

Quels sont les enjeux de la Supply Chain ?

Si de plus en plus de secteurs se penchent sur le renforcement des démarches collaboratives, chacune des entreprises engagées n’y jouent pas le même rôle. Seules les plus grosses sociétés dans les secteurs à forte valeur technologique semblent capables d’aller jusqu’au bout du processus collaboratif en pilotant l’ensemble de leur chaîne logistique depuis le fabricant jusqu’au grossiste, en passant par le logisticien et le distributeur. C’est notamment le cas avec l’industrie automobile, très en avance sur les autres industries au niveau de la performance opérationnelle, amélioration continue, développement produit, etc.

D’un autre côté, les sociétés de taille plus modeste doivent composer avec plusieurs maillons indépendants les uns des autres, et sont contraints à communiquer en pointillé avec chacun des acteurs de la chaîne. Pourtant, tous les acteurs de la distribution sont aujourd’hui concernés par l’approche collaborative de la supply chain. Les choix stratégiques en termes d’achat de matières premières, de cadence de production ou de transport peuvent être pris en commun.

Pour ces entreprises, il est nécessaire de mettre en place une gestion globale des flux d’information et de marchandises dans le but d’optimiser les coûts de gestion et la traçabilité des produits. Mais cette intégration implique une importante capacité d’adaptation pour que la chaîne entre en conformité avec les référentiels, standards et autres éléments stratégiques de l’entreprise.