Obilog - Logiciel GPAO / ERP

Original : réalisation d’une cartographie de la vallée de l’Arve en terme d’équipement informatique

18 octobre 2010

62% des décolleteurs de la vallée de l'Arve sont équipés d'un logiciel capable de gérer l'ensemble des processus opérationnels de leur entreprise, c’est ce que révèle l’enquête réalisée par A2ecDOc, Obilog et Savoie Décision, un projet original et innovant qui vient combler le manque d’information sur les équipements des entreprises du secteur du décolletage.

Dans le but de cartographier le niveau d’équipement de la Vallée de l’Arve, trois sociétés se sont regroupées autour d’un même projet. Elles se sont mobilisées et ont mutualisé leur ressource pour cette étude.

A2eCDoc

A2ecDOc, Solutions de gestion de documents numériques





Obilog

OBILOG éditeur, intégrateur d’ERP pour l’industrie







savoie decisionSAVOIE DECISION Institut Supérieur de Commerce et de Gestion






L’étude a été réalisée auprès des entreprises de décolletage de la Vallée de l’Arve avec un triple objectif : déterminer le niveau d’équipement en solution informatique, identifier les projets d’équipement ou de renouvellement et cerner les actions de formation prévues.

Les trois sociétés ont coopéré de l’élaboration de la méthodologie jusqu’au bilan de l’action. La méthodologie employée s’est déroulée en 4 phases : création d’un questionnaire dédié, réalisation d’une enquête par téléphone auprès de 400 entreprises, saisie des réponses et analyse des résultats. Les grands thèmes balayés étaient : l’environnement des entreprises, les équipements en terme de comptabilité, GED, CRM, GMAO, GPAO, GQAO, présence de prestataire informatique…
Tous les bilans ont été partagés entre les sociétés : un bon exemple de travail en équipe. Les ressources ont été mises en commun également, notamment au niveau de l’enquête téléphonique.

C’est la première fois qu’une telle enquête est réalisée à cette échelle. Près de 400 entreprises contactées et 252 participations. Ceci rend le résultat fourni tout à fait pertinent et de nombreuses personnes ont souhaité recevoir les résultats.

L’objectif est de ne pas en rester là. Les trois structures sont déjà en train de prévoir d’aller au-delà des communications déjà disponibles.