Obilog - Logiciel GPAO / ERP

Les enjeux de l’Usine 4.0 pour les TPE & PME

30 octobre 2015

L’industrie 4.0, ou usine connectée à la française, a pour objectif de réorganiser les modes de production en s’appuyant sur les outils connectés d’aujourd’hui et de demain : big data, réalité augmentée, capteurs, automates, RFID, cloud…

Quels sont les enjeux et opportunités à saisir pour les entreprises qui souhaitent prendre part à cette révolution ?

Usine connectée, Usine du futur, késako ?

L’usine connectée communique, l’usine connectée simplifie, l’usine connectée révolutionne... L’usine connectée, c’est donc une mutation, ou révolution industrielle caractérisée par l’introduction d’Internet et de la "data" dans les ateliers de fabrication. Pas seulement au niveau des postes de travail et du réseau, mais plutôt une intégration complète sur l’ensemble des maillons de la chaîne de production et d’approvisionnement : machines, automates, systèmes et flux d’approvisionnement… tout cela fonctionnant en symbiose grâce à la chaîne numérique. Des solutions intelligentes autonomes et inter-connectées au service de l’homme.

Qu’est-ce que la chaîne numérique ?

Le principe de la chaîne numérique, ou atelier virtuel, consiste à contrôler informatiquement les flux d’information, de la conception du produit jusqu’à sa fabrication, en créant un lien direct entre les différents outils informatiques afin qu’une information fiable soit diffusée à tous les services de l’entreprise.

D’après le baromètre de la transformation numérique réalisée par l’Usine Nouvelle en 2014, 60% des directeurs industriels pensent que le numérique permet de développer la compétitivité des services de la Production, Bureaux d’études et Méthodes.

L’usine connectée, une révolution ?

Pour répondre à cette question, il faut tout d’abord remonter dans le temps et comprendre que 3 révolutions industrielles majeures se sont succédé :

- la première, au XVIIIe siècle, est caractérisée par l’avènement de la production mécanique (utilisation du charbon, des machines à vapeur…) et donc du concept des machines au service de l’homme.

- la seconde, au début du XIXe siècle, marque la fin de l’archaïsme féodal et le début de la production en masse, notamment grâce à l’arrivée de l’électricité. La société à dominante agraire et artisanale migre donc vers une société plus commerciale et industrielle.

- au milieu du XXe siècle, le dynamisme de l’économie d’après-guerre stimule le progrès technique. L’usine migre peu à peu vers une production automatisée et standardisée, capable de répondre à l’explosion de la demande de biens de consommation. Cette « révolution » a également engendré beaucoup de dérives de la part des industriels, avec les conséquences dramatiques sur l’environnement que l’on connaît aujourd’hui.

Avec l’usine 4.0, le secteur entre dans sa quatrième révolution ; même si les concepts fondamentaux de l’industrie du XXe sont toujours d’actualité (Taylorisme, Fordisme, Toyotisme entre autres), la smart factory apporte une nouvelle dimension : la création d’échanges et d’interactions entre les flux de données et les acteurs de l’Usine.

Quels sont les atouts concrets d’une usine connectée pour les TPE & PME ?

- Une plus grande flexibilité pour s’adapter aux demandes de production en temps réel, avec des cycles de production personnalisés selon les clients,
- Une gestion de maintenance facilitée grâce à des appareils et capteurs en mesure d’effectuer des auto-diagnostiques, et donc capables d’anticiper les usures et pannes et de contacter de façon autonome le fabricant,
- Un travail qui devient collaboratif au service du « Time to Market » : l’enjeu majeur des entreprises industrielles,
- Une traçabilité maximale des produits, permettant de simplifier les rappels ou ajuster les contrôles de sécurité.

L’entreprise connectée permettrait ainsi de produire plus rapidement, au bon moment, à meilleur coût et plus écologiquement. L’intérêt ? Relancer le dynamisme de l’industrie européenne via plusieurs actions : la modernisation de la production, l’augmentation de la compétitivité, l’amélioration du positionnement français face aux enjeux de la mondialisation.

Ainsi, une usine connectée au service de la démarche Lean (réduction de tous les coûts inutiles), qui se dirige vers une automatisation et une numérisation croissante de ses process…